• ©Anne Ginetti

Jésus disait

Logion 1 Celui qui se fera l'herméneute de ces paroles ne goûtera plus de mort.

Trop souvent nous nous concentrons sur le Jésus historique. Et pour cause, le Nazaréen-Lumière est un homme hors du commun, il en jette, comme on dit aujourd'hui. Cependant, s'il fut un homme qui connaissait le danger que représente le vedettariat et tout le bruit qui l'accompagne, c'est bien lui. Non pas qu'il jugeât cet aspect de la vie, simplement il connaissait que l'on ne peut s'élever spirituellement en étant focalisé sur l'apparence, la matérialité, l'extérieur de la coupe. Occupés, remplis, ivres de choses et de faire des choses, nous ne nous identifions plus qu'à ce plan-là. Nous sommes dans le vain.


Sa réticence pour les "miracles" s'explique par l’intention qu'il avait de faire advenir le Royaume en chacun par l'enseignement d'une pratique personnelle. Une démarche certes salvatrice mais qui ne dédouanait cependant pas l'individu d'une remise en question radicale passant par des phases plus ou moins perturbantes et douloureuses selon le disciple. Les émois suscités par ses miracles étaient à double tranchant. Il connaissait le risque d'être porté aux nues, vénéré, d'être pris pour un roi puissant qui allait sauver Israël comme par…miracle, et passer ainsi à côté du cœur de son message, louper la révélation en quelque sorte. Non, il souhaitait que ses interventions particulières soient reçues comme des signes de l'Invisible manifesté à travers lui afin que sa parole soit reconnue Inspirée, Révélée. Parole Divine* descendue des "Cieux" afin que l'homme puisse toucher du doigt le mystère de l'Incarnation et ainsi s'éveiller progressivement au dévoilement de Dieu* en lui-même. Sortir de cette ignorance provoque un retournement complet de la personne humaine. Son rapport au monde, tous règnes confondus, en est bouleversé. Transformée, c'est en conscience de ce qu'elle est de toute éternité que désormais elle pose des actes qui font sens, véhicule des pensées qui font sens, prononce des paroles qui font sens.

"Être humain, c'est échouer à être une machine. Nous sommes des animaux ratés et des machines qui ne marchent pas. Nos échecs le prouvent. Ainsi compris, ils nous confirment chaque fois, même lorsqu'ils semblent nous écraser, combien nous sommes libres." Charles Pépin - Les vertus de l'échec

En naissant "non fini"(voir le livre de Ch.Pépin) — "non fini" quelle merveille en soi — , le petit humain est un allié de choix pour le LAC (Lumière Amour Conscience) ici sur la Terre.

Le rapport à la mort est sans doute, pour nous petites poussières d'étoiles, ce qui est de plus viscéral. Et bien ce rapport-là aussi est bouleversé. L'Incarnation nous révèle la Source éternelle dans notre finitude. Les vies humaines terrestres sont des phases d'apprentissage, de polissage des facultés invisibles qui nous tissent. Le but ultime d'une vie humaine est de vivre pour la Source et en Elle. Alors, le moment venu, totalement dépouillé de ses phénomènes passagers, libéré de la machinerie cosmique, l'homme-LAC n'est plus que LAC*. Les phénoménales morts-naissances-morts sont dépassées, transcendées. REPOS !


Le plaisir existe dans la matérialité, le physique. Le bonheur s'épanouit dans le sentimental, le psychique. La Joie, elle, est d'une toute autre nature. Joie. Hors temps et espace, JOIEinstant et JOIEéternité sont JOIE. Simplicité… enfantine ou l'infantile n'a plus sa place.

Si chacun est libre de se donner ou pas à ce chemin, nous y sommes tous amoureusement conviés, espérés. La Source, Plénitude Inconditionnelle, est inconditionnellement éprise (aimantées) de ses eaux… Baptismales. Aimant des aimants.



Cette photo qui a déboulé telle quelle sur ma pellicule Évoque avec précision l'Être Jésus, qui Il est, ce qu'Il est ; le Divin1 incarné, énoncé aussi "Dieu fait homme", ce que l'on traduit par "à la fois homme et Dieu", ou encore "le Dieu Vivant", le Vivant avec un grand V.

Bourgogne - Château - Dijon - Longecourt en Plaine - Côte d'Or - Jésus-Christ - Christ
Évocation PhotoGraphique (argentique) recueillie en octobre 2008 à Longecourt en Plaine FRANCE

I MÉDITATION - Se laisser imprégner de l'Évocation PhotoGraphique.

II VISUALISATION - Une herbe, tel un épi. Une tête, deux bras et deux jambes tout en bas, le tout dans une verticalité élancée, accueillante. À la fois jaillie et porteuse d'une source lumineuse cachée, elle en est dessinée et parcourue de toute part. Légèrement inclinée vers la terre et toutes les petites herbes du champ en signe de participation active et d'appel, elle leur montre dans un mouvement arrondi du bras d'Où elle émane et par quelle voix (souffle); celle de l’Esprit sanctifiant. Voix dont elle témoigne être le trait d'union, la voie, entre le monde matérialisé et son plan spirituel. Voie qu'elle propose de suivre, de pratiquer chacun à son rythme et selon ses talents. À l'arrière-plan, un peu floue dans l'arrondi de son bras, quelques humains déjà sur le chemin ascendant.

III CONFIDENCE qu'on fit danse - Quand j'ai "reçu" cette Évocation, quand elle s'est écrite sur la pellicule photosensible de mon appareil Hasselblad, j'étais en foi totale d'une réception que je savais advenir mais dont je n'avais aucune idée préconçue. Je lisais chaque jour un logion de Jésus ainsi que bien souvent une pensée de Thérèse de Lisieux. Mentalement je ne m'attendais à rien, "plénitudement" parlant cependant, j'étais imprégnée de belles et bonnes paroles, je les vivais, j'étais elles. Dans mes notes, j'ai sûrement du écrire quelles étaient celles que j'avais lues ce jour-là. La correspondance avec la PhotoGraphie est certainement évidente. S'il plaît à Dieu, je les retrouverai un jour et je les ajouterai à cette confidence.

* Divin, Dieu : pour privilégier la clarté j'utilise un terme sans équivoque même si aujourd'hui il est souvent décrié. L’indicible ne pouvant s'écrire en mots, ceux-ci sont un pis-aller. La Source est une image qui me semble proche de l'idée de Dieu. Dans les évangiles canoniques, Jésus l'appelle souvent "Père", ainsi qu'une fois dans l'évangile de Thomas où il ne fait allusion à Dieu que dans l'expression "Royaume de Dieu".

Pour ma part, je recours aussi à des nouvelles constructions telles que : EspritAmour en un mot, Amour-Intelligence-Créatrice, LAC (Lumière Amour Conscience), Plénitude Inconditionnelle… Tout cela restant très loin de Sa Réalité, bien entendu.





✨ 💌 ✨ Un logion non publié vous interpelle ?

Suggérez-le moi à l'aide de ce formulaire ou par mail info@photoginetti.com

Une Évocation PhotoGraphique lui fera écho.

Après leurs accordailles, je publierai les bans dans un nouveau post.